Tri des emballages : non aux imbriqués

Les emballages imbriqués les uns dans les autres ne seront pas reconnus au centre de tri... et donc pas recyclés. Si vous voulez qu'ils connaissent une deuxième vie, séparez-les !

Depuis quelques mois, tous les emballages se trient dans l'Allier. Une bonne chose pour faciliter le geste du tri de l’habitant, favoriser le recyclage et la valorisation de nos déchets.

Petit bémol, en raison d’emballages imbriqués, leur séparation technique est difficile à réaliser au centre de tri, malgré les équipements automatisés. L’électro-aimant capte les boîtes de conserve en acier et emporte, malheureusement, le pot de yaourt emboité dedans.

Autre exemple, le rayon infrarouge des trieurs optiques ne voit que l’emballage extérieur. Ainsi, des capsules en aluminium dans des boites en carton ne sont détectées. Tous ces emballages ainsi dissimulés ne connaîtront pas de deuxième vie. En plus, les balles de matière conditionnées contenant des intrus seront refusées par le recycleur.

Alors n’imbriquez jamais un emballage dans un autre : autrement dit, n’emboitez pas vos emballages.

Ces erreurs représentent un coût pour la collectivité, et donc pour l’usager. Elles mettent à mal le bon fonctionnement du centre de tri et celui des filières de recyclage.

Pour que le tri soit une réussite jusqu’au bout de la chaîne, il est important de se rappeler qu’une fois vidés, les emballages, et seulement les emballages, sont à déposer au tri en vrac, séparés les uns des autres. Et si vous avez besoin de gagner de la place, vous pouvez compacter, un par un, vos emballages.

Merci pour votre implication.

Petit rappel des consignes de tri :

Consignes de tri